Lutte contre le trafic illicite d’animaux sauvages: il faut agir maintenant

par | Mai 11, 2022 | Plaidoyer

Alors que nous faisons face à la 6ème extinction de masse des animaux et de la biodiversité et que chaque année la liste des espèces menacées s’allonge un peu plus, empêcher le trafic illicite des espèces sauvages est d’une importance fondamentale.

Les rapports contre le trafic illicite des espèces sauvages sont formels : chaque année, de plus en plus d’espèces sont menacées d’extinction.

Le temps est compté, car quand une espèce disparaît, c’est pour toujours : elle ne réapparaîtra pas. Néanmoins il est encore possible d’agir, et la lutte contre le trafic illicite des animaux sauvages prend dans ce contexte une place d‘autant plus importante.

Ce phénomène n’est toutefois plus un problème émergent : on considère qu’il génère en moyenne environ 20 milliards d’euros chaque année. Et qu’il est le 4ème trafic transnational le plus lucratif au monde (après le trafic de stupéfiants, de contrefaçons et d’êtres humains).

Bien loin de se limiter à quelques espèces et pays exotiques, le trafic illicite d’espèces sauvages touche tout le monde, dans tous les pays du globe.
Face aux faibles risques de condamnation et aux importants profits potentiels, le trafic illicite des espèces sauvages … il est important d’agir. Maintenant.
Chacun de nous peut agir à titre individuel.
Les gouvernements doivent aussi s’engager collectivement et concrètement.

Découvrez ICI notre livret sur le sujet : Agir conte le trafic illicite des animaux sauvages – Campagne Forever Wild
Découvrez ICI notre campagne d’actions : Forever Wild
Retrouvez ICI notre tribune sur le sujet : Tribune de Galitt Kenan, Directrice du Jane Goodall Institute France sur le Trafic illicite des animaux sauvages

Si vous souhaitez soutenir notre action au Burundi, vous le pouvez en participant à notre campagne de crowdfunding.

Protégeons la biodiversité au Burundi : Les chimpanzés et le Parc national de Kibira

Merci à tous pour votre soutien !

 

Vous aimerez lire aussi

Sanctuaire pour les chimpanzés de Tchimpounga au Congo : Rencontre avec une soigneuse du Jane Goodall Institute.

Les soigneurs sont essentiels dans la lutte pour mettre fin au braconnage et protéger les chimpanzés menacés d’extinction. Tchimpounga n’existe que grâce à leur patience, leur gentillesse et leur amour. Rencontrez Antonette, un membre très spécial de l’équipe qui a soigné des centaines de chimpanzés.

Burundi : protéger les chimpanzés et leurs habitats naturels avec les communautés locales

Plus de 90 % de la population burundaise dépend directement des ressources naturelles, en particulier la population rurale. Malheureusement, de nombreuses pressions et menaces directes pèsent sur les forêts, les aires protégées et la biodiversité. Ces menaces mettent le peuple Batwa qui dépend de la forêt en conflit avec les chimpanzés qui y vivent.

Le Jane Goodall Institute France soutien les actions sur le terrain en faveur des populations locales, des chimpanzés et du parc national de Kibira.
Voici pourquoi et comment !

One Health : une approche pluridisciplinaire et globale des enjeux sanitaires.

Le concept « One Health » ou « une seule santé » en français, est mis en avant depuis le début des années 2000, avec la prise de conscience des liens étroits entre la santé humaine, celle des animaux et l’état écologique global. Il vise à promouvoir une approche pluridisciplinaire et globale des enjeux sanitaires.

Déjà 680 000 arbres plantés en Tanzanie !

Grâce aux équipes du Jane Goodall Institute Tanzanie, aux groupes Roots & Shoots et à notre partenaire Maison du Monde Foundation, nous sommes ravis de vous annoncer que ce sont déjà plus de 680 000 arbres qui ont été plantés en Tanzanie !

Le réveil des forces sauvages

Le Jane Goodall Institute France lance une campagne sur la protection de la faune sauvage en France et met à l’honneur 7 projets sur la plateforme participative Blue Bees pour aider ces héros du quotidien qui agissent jour après jour.

En Tanzanie, objectif 1 million d’arbres plantés par les jeunes du Programme Roots & Shoots

La Tanzanie est un pays avec une biodiversité remarquable mais malheureusement meurtri par la déforestation. Un projet Roots & Shoots en Tanzanie, soutenu par le Jane Goodall Institute France, sensibilise les plus jeunes à l’importance des forêts et a pour ambition de planter 1 million d’arbres.

La biodiversité est célébrée au Burundi avec le soutien du Jane Goodall Institute France

Dans la province de Bururi au Burundi, le 22 mai a été marqué par un grand jour en faveur de la nature locale : la Journée Internationale de la Biodiversité a réuni de nombreux acteurs actifs sur le terrain, des représentants locaux et les villageois. Les actions en faveur de la faune et de la flore locales ont été célébrées durant cet événement.

La technologie au service de la conservation : des camera traps pour soutenir la population de chimpanzés sénégalais

Grâce aux donateurs français, des « camera traps » surveillent les chimpanzés sénégalais de façon non invasive. Cette espèce étant en fort déclin, ces outils permettent une meilleure connaissance de leur comportement et des dangers qui les menacent afin d’améliorer les mesures de protection

Au Burundi, protégeons les chimpanzés et le parc national de Kibira

Le Parc national de Kibira, situé au Burundi, est une zone riche en biodiversité animale et végétale, qui abrite entre 250 et 300 chimpanzés. Au Jane Goodall Institute, nous œuvrons avec les communautés locales pour préserver cette zone importante et sacrée.

Des nouvelles de Perrine à Tchimpounga en République du congo

Perrine, petite chimpanzé orpheline à cause du braconnage, a été retrouvée entre la vie et la mort, au prix d’une longue enquête en République du Congo. Elle a été recueillie et soignée à Tchimpounga par le Jane Goodall Institute et a retrouvé la santé.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à la newsletter