La biodiversité est célébrée au Burundi avec le soutien du Jane Goodall Institute France

par | Juil 7, 2021 | Sur le terrain

Dans la province de Bururi au Burundi, le 22 mai a été marqué par un grand jour en faveur de la nature locale : la Journée Internationale de la Biodiversité a réuni de nombreux acteurs actifs sur le terrain, des représentants locaux et les villageois. Les actions en faveur de la faune et de la flore locales ont été célébrées durant cet événement.

Retour sur l’une des actions locales soutenues par le JGI France au Burundi : la célébration de la Journée Internationale de la Biodiversité a eu lieu le 22 mai. Le thème de cette année était : « Nous faisons partie de la solution ».

L’organisation Conservation et Communauté de Changement (3C) a célébré cette journée en étroite collaboration avec le Cabinet du Gouverneur de la Province de Bururi dans le village des Batwa de la colline de Kiganda.
Cette occasion a réuni le Gouverneur et tous les chefs de services de la province de Bururi, la population de la colline de Kiganda, une association des journalistes environnementalistes du Burundi et des membres du JGI .

L’histoire récente du village des Batwa de Honga, sur la colline de Kiganda, a motivé le choix de ce site. C’est une petite communauté de 30 ménages de Batwa qui vit sur ce site. Il abrite environ 140 Batwa dont 55 adultes (28 femmes et 27 hommes). Cette communauté est très impliquée dans la protection de la réserve naturelle forestière de Bururi depuis 2017. L’implication de cette communauté dans la protection de la biodiversité a permis aux Batwa de s’acheter une propriété de 3.2 ha et de se construire des maisons plus ou moins décentes (maisons avec briques et tôles).

L’organisation 3C appuie cette communauté à travers la scolarisation des enfants Batwa, l’éducation environnementale, la plantation des arbres agroforestiers, la multiplication et la plantation du bambou pour restaurer et stabiliser les sols.

La cérémonie a consisté en la visite du village des Batwa. Il a été présenté au Gouverneur ce qui a déjà été réalisé dans le cadre de la conservation de la nature en faveur de cette communauté, à savoir : la plantation des arbres agroforestiers de Maesopsis eminii et de Ficus thoningii pour protéger les sols et les fertiliser ainsi que la plantation des bambous pour la stabilisation des sols et la lutte contre les vents violents.

Puis l’atelier de paniers/pots en feuilles de bananier a ensuite été présenté. Au total, 5000 pots ont été fabriqués. Le gouverneur a donné le coup d’envoi en remplissant lui-même les pots avec de la terre. Tous les participants à cet événement ont eux-mêmes participé. Les pots remplis de terre ont ensuite été rangés dans la pépinière. Le prétraitement des semences de Maesopsis eminii pour hâter la germination a été expliqué.

Puis le semis des graines dans les pots en feuilles de bananiers a été effectué.
Et enfin le paillage des pots pour maintenir l’humidité après chaque arrosage a été réalisé.

La célébration s’est poursuivie par une cérémonie dans la cour du village des Batwa. Elles ont été marquées par des allocutions, des chants et des danses des Batwa qui laissaient entendre des messages de protection de l’environnement en général, de protection de la réserve naturelle forestière de Bururi et de restauration des sites dégradés.

A travers son discours, Monsieur le Gouverneur de la province de Bururi a promis qu’il soutiendra cette communauté par tous les moyens afin qu’elle poursuive son œuvre louable de protection de la réserve naturelle forestière de Bururi tout en améliorant ses conditions de vie.

La cérémonie a été clôturée par la remise de cadeaux à tous ceux engagés dans les actions de protection l’environnement dans la province.

Toutes les parties prenantes dans la protection de la biodiversité autour de la réserve naturelle forestière de Bururi étaient mobilisées grâce à l’appropriation de cet événement par la plus haute autorité de la province de Bururi. L’approche holistique adoptée (autorités, communautés, bien-être, biodiversité) a été le facteur clé qui a conditionné cette réussite. Le Cabinet du Gouverneur de la Province de Bururi et l’organisation 3 C ont convenu de poursuivre leur collaboration dans tous les domaines relatifs à la préservation de la biodiversité et à l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Les deux parties ont vivement remercié l’Institut Jane Goodall pour le soutien financier. Elles espèrent que cet appui se poursuivra car les besoins restent immenses sur le plan de la restauration des écosystèmes naturels et de la sécurité alimentaire.

Si vous souhaitez soutenir notre action au Burundi, vous le pouvez en participant à notre campagne de crowdfunding.

Protégeons la biodiversité au Burundi

Merci à tous pour votre soutien !

 

Vous aimerez lire aussi

Le réveil des forces sauvages

Le Jane Goodall Institute France lance une campagne sur la protection de la faune sauvage en France et met à l’honneur 7 projets sur la plateforme participative Blue Bees pour aider ces héros du quotidien qui agissent jour après jour.

En Tanzanie, objectif 1 million d’arbres plantés par les jeunes du Programme Roots & Shoots

La Tanzanie est un pays avec une biodiversité remarquable mais malheureusement meurtri par la déforestation. Un projet Roots & Shoots en Tanzanie, soutenu par le Jane Goodall Institute France, sensibilise les plus jeunes à l’importance des forêts et a pour ambition de planter 1 million d’arbres.

La biodiversité est célébrée au Burundi avec le soutien du Jane Goodall Institute France

Dans la province de Bururi au Burundi, le 22 mai a été marqué par un grand jour en faveur de la nature locale : la Journée Internationale de la Biodiversité a réuni de nombreux acteurs actifs sur le terrain, des représentants locaux et les villageois. Les actions en faveur de la faune et de la flore locales ont été célébrées durant cet événement.

La technologie au service de la conservation : des camera traps pour soutenir la population de chimpanzés sénégalais

Grâce aux donateurs français, des « camera traps » surveillent les chimpanzés sénégalais de façon non invasive. Cette espèce étant en fort déclin, ces outils permettent une meilleure connaissance de leur comportement et des dangers qui les menacent afin d’améliorer les mesures de protection

Au Burundi, protégeons les chimpanzés et le parc national de Kibira

Le Parc national de Kibira, situé au Burundi, est une zone riche en biodiversité animale et végétale, qui abrite entre 250 et 300 chimpanzés. Au Jane Goodall Institute, nous œuvrons avec les communautés locales pour préserver cette zone importante et sacrée.

Des nouvelles de Perrine à Tchimpounga en République du congo

Perrine, petite chimpanzé orpheline à cause du braconnage, a été retrouvée entre la vie et la mort, au prix d’une longue enquête en République du Congo. Elle a été recueillie et soignée à Tchimpounga par le Jane Goodall Institute et a retrouvé la santé.

Connaissez-vous ce projet qui verra la plantation de 3 millions d’arbres en Ouganda ?

Non seulement l’Ouganda veut planter des millions d’arbres, mais il veut faire un pas vers une reforestation durable, au bénéfice des communautés et de la vie sauvage.La déforestation excessive, l’agriculture et l’expansion des établissements humains continuent de...

Les héroïnes et héros de la paix du Jane Goodall Institute France

Au Jane Goodall Institute, nous œuvrons au quotidien pour un monde meilleur pour les animaux, les humains et la nature. Chacun d’entre nous agit. Certains sont vétérinaires, d’autres chercheurs, agronomes, professeurs, médecins, infirmiers, logisticiens, mères de...

L’HISTOIRE DE MOTAMBO, PARTIE II / III

Motambo, arrivé au sanctuaire de Tchimpounga, a immédiatement été pris en charge par le service vétérinaire car sa condition était critique.

L’ HISTOIRE DE MOTAMBO, PARTIE I/III

​Lorsque les autorités locales ont mené une opération de saisie sur un bateau de contrebande, ils ne pouvaient se douter que le cargo contiendrait un petit chimpanzé malade, ayant désespérément besoin d’aide.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à la newsletter