FILM « JANE : UN MESSAGE D’ESPOIR »

par 22, Avr , 2020

En avril 1970, à l’occasion de la première Journée mondiale de la Terre, des millions de personnes se sont mobilisées dans le monde entier pour exiger des gouvernements qu’ils s’engagent à préserver notre environnement.

Un demi-siècle plus tard, c’est devenu l’un des plus grand évènements citoyens au niveau mondial, avec plus d’un milliard de participants chaque année. D’habitude, des actions de terrain sont initiées : certains ramassent des déchets, d’autres plantent des arbres… Mais cette année, les choses sont particulières. La moitié de l’humanité est confinée et ne peut sortir.

Des milliers d’initiatives de solidarité, d’engagement, se multiplient. Chacun s’engage, à sa façon.

UN FILM UNIQUE QUI NOUS FAIT (RE)DECOUVRIR JANE ACTIVISTE, MILITANTE.

Ce 22 avril, afin de célébrer la Journée de la Terre, National Geographic a décidé de nous offrir en prime time un documentaire dédié à Jane intitulé « JANE : UN MESSAGE D’ESPOIR ». Il nous fait découvrir ou redécouvrir les différentes étapes du parcours de Jane, son combat pour encourager les générations futures à préserver notre planète.

Pendant 90 minutes, nous suivons le Dr Goodall dans ses voyages à travers la planète, et sommes les témoins de son engagement sans faille et de sa détermination à diffuser son message d’espoir. Le film montre comment la scientifique s’est transformée en militante charismatique, partisane d’une approche holistique de l’écologie.

Avec de nombreuses photos et séquences d’archives prises pendant près de 70 ans, le film explique comment la passion du Dre Goodall pour les animaux sauvages et sa foi inébranlable l’ont aidée à persévérer, jusqu’à devenir l’une des figures les plus importantes du mouvement écologique, et à galvaniser les générations futures pour faire changer les choses de manière durable.

De nombreuses personalités ont tenu à participer au film. On peut citer le prince Harry, duc de Sussex, qui milite depuis des années en faveur de l’environnement ; James Baker, l’ex-secrétaire d’État américain, qui avait reçu le tout premier prix décerné par le JGI pour son travail sur les chimpanzés ; le Dr Richard Wrangham, professeur d’anthropologie biologique à l’université d’Harvard et fondateur du Kibale Chimpanzee Project ; le Dr Francis Collins, directeur de l’Institut américain de la santé (NIH), qui a soutenu l’arrêt de toutes les expériences sur les chimpanzés après avoir discuté avec Mme Goodall ; et le Dr Robert Gallo, cofondateur et directeur de l’Institut américain de virologie, l’un des découvreurs du virus du SIDA en 1984.

LE MESSAGE D’ESPOIR DE JANE

« Dans la forêt de Gombe, j’ai soudain pris conscience du monde qui m’entourait. Je me suis rendu compte que tout est lié », explique l’intéressée. « Il est chaque jour plus clair que le dérèglement climatique est une menace existentielle pour l’environnement, et que si nous détruisons cette planète, nous détruisons notre avenir. Chaque jour, chacun de nous a l’occasion d’influer sur le monde, à son échelle, par ses choix mûrement réfléchis. Quand des milliards d’individus font les bons choix, ils sont à même de changer le monde. N’abandonnez pas. Il y a toujours une solution. »

De son travail pour mettre fin aux tests médicaux invasifs sur les chimpanzés, à l’établissement de programmes de conservation menés par la communauté à travers la gamme des chimpanzés, aux efforts mondiaux pour permettre aux jeunes d’améliorer leurs communautés pour les personnes, les autres animaux et l’environnement que nous partageons. Ce nouveau documentaire vous laissera de l’espoir, ainsi qu’une idée de la façon dont votre soutien à notre travail est plus important que jamais.

UN FILM QUI INTERVIENT A UN MOMENT DE CRISE SANS PRÉCÉDENT

Ce nouveau documentaire vous inspirera de l’espoir, ainsi qu’une idée de la façon dont votre soutien au Jane Goodall Institute est plus important que jamais. Durant cette période unique, sans précédent, le Jane Goodall Institute est plus que jamais engagé dans la poursuite de notre mission. Néanmoins, nous sommes également confrontés à d’énormes défis. La pandémie actuelle implique à la fois des actions d’urgence pour assurer la santé et le bien-être des chimpanzés dont nous avons la charge, ainsi que des chimpanzés sauvages, afin de poursuivre notre soutien aux communautés humaines et aux jeunes que nous encourageons à préserver notre futur grâce à Roots & Shoots. Aujourd’hui, Jane et le Jane Goodall Institute ont besoin de votre aide.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à la newsletter

A lire sur le même thème

Culture chimpanzé et culture humaine plus proches que jamais

...

Une nouvelle étude sur la pêche aux termites, à laquelle a participé l’IJGE (Institut Jane Goodall España) révèle que la culture des chimpanzés est plus complexe que ce que l’on croyait, et qu’elle se rapproche davantage de la culture humaine.

...

Jane Goodall, une femme d’exception

...

LF : Se tenir la main virtuellement ! C’était tellement agréable de vous voir Jane et j’espère que nous pourrons bientôt nous embrasser en personne.

...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.