5 millions d’arbres : l’engagement du Dr Jane Goodall pour 2020 dans le cadre de la campagne du PNUE (Programme des Nations-Unies pour l’Environnement)

par 18, Fév , 2020

Les forêts sont vitales. Elles fournissent de l’eau, de la nourriture et des moyens de subsistance à des milliards de personnes dans le monde. Elles renferment une diversité de vie impressionnante. Elles créent l’oxygène que nous respirons et régulent notre climat. Malheureusement, elles sont détruites à un rythme alarmant. La cause ? En grande partie à de puissants intérêts économiques et politiques et aux demandes des consommateurs pour le bœuf, les matières extraites de mines, l’huile de palme, le papier et bien d’autres produits. Ce processus anéantit d’innombrables espèces, accroît les inégalités, menace la survie des communautés autochtones et toute vie sur Terre.

Et si protéger et restaurer les forêts, replanter des arbres étaient nos meilleures chances face au changement climatique ?

Lors du Forum économique mondial 2020, le Dr Jane Goodall, DBE, Messagère de la Paix des Nations Unies et fondatrice du Jane Goodall Institute (JGI) a annoncé son engagement à replanter ou restaurer 5 millions d’arbres, via son organisation et des partenariats durant l’année 2020, dans le cadre de la campagne « One Trillion Tree» («Un milliard d’Arbres») du PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement). Avec cet effort, Jane Goodall espère donner aux forêts mondiales et à notre planète telle que nous la connaissons une chance de se battre.

Ces dernières années, nous avons été témoins du cycle horrible et croissant des dommages qui se produisent lorsque les forêts disparaissent et que le changement climatique ravage les paysages via des incendies et d’autres catastrophes naturelles. Le Dr Goodall, dont le pouvoir de l’espoir est l’un des moteurs, est convaincue que c’est une opportunité pour aller dans le bon sens. Grâce à cette campagne, le Dr Goodall prend position, soutient les efforts visant à atteindre l’objectif de 1 milliard d’arbres grâce au travail du Jane Goodall Institute, de son programme Roots & Shoots pour les jeunes et de différents partenariats.

1T.ORG, la plateforme du programme One Trillion Tree propose des technologies innovantes qui permettront de connecter des dizaines de milliers de petits et grands groupes engagés à travers le monde dans la plantation d’arbres et la restauration des forêts. La création de cette « communauté mondiale verte » permettra de partager le financement indispensable et les meilleures pratiques – ce qui est nécessaire pour atteindre l’objectif d’un milliard d’arbres en dix ans. Pour atteindre cet objectif, je suis fière d’annoncer que notre programme Roots & Shoots, qui renforce le pouvoir d’action des jeunes dans 60 pays, s’est engagé à planter plus de 5 millions de nouveaux arbres au cours de l’année à venir. Il est maintenant temps pour chacun sur la planète de faire sa part. Dr. Jane Goodall

Le Jane Goodall Institute travaille depuis longtemps en collaboration avec les communautés locales à travers l’aire de répartition des chimpanzés en Afrique en soutenant l’appropriation locale du processus de conservation holistique. Cela permet de créer des plans d’utilisation des terres et des réserves forestières efficaces et de soutenir des moyens de subsistance durables. De plus, le Jane Goodall Institute (JGI) utilise les technologies de pointe, tels que le SIG (Système d’Information Géographique), pour mieux comprendre et recueillir les données sur les écosystèmes, évaluant efficacement les changements de l’habitat et les progrès au fil du temps. Ces programmes contribuent à protéger ces précieux environnements et ont ainsi contribué à la plantation ou à la restauration de millions d’arbres au cours de près de 30 ans de conservation centrée sur la communauté. De même, son programme Roots & Shoots aide les jeunes à devenir des gardiens de l’environnement et des activistes grâce à des projets pédagogiques, dont beaucoup restaurent ou replantent directement des forêts. En 2020, les jeunes de Roots & Shoots et les partenaires de près de 60 pays à travers le monde aideront à planter et / ou à restaurer 5 millions d’arbres, contribuant ainsi à se rapprocher davantage des objectifs de la campagne.

Pourquoi est-ce si important ?

Selon la campagne, le reboisement mondial fixe au moins un quart des émissions annuelles de CO2 d’origine humaine. Prévenir la perte et la dégradation continues des forêts et soutenir une restauration durable et appropriée pourraient contribuer à un tiers de l’atténuation totale du changement climatique requise d’ici 2030. La restauration de seulement 350 millions d’hectares de forêt pourrait potentiellement séquestrer (compenser) 1,7 gigatonnes d’équivalent de dioxyde de carbone par an (UICN). C’est un gros problème, et il y a de la place pour se développer – selon les estimations de la campagne, au total, une zone de la taille des États-Unis pourrait être reboisée.

Jane est depuis longtemps une militante de la restauration et de la protection des forêts, à la fois essentielles pour la biodiversité et comme réponse directe à l’atténuation du changement climatique. En tant que défenseur des humains, des autres animaux et de l’environnement depuis plus de 40 ans, le Dr Goodall est passionnée par le soutien d’initiatives qui non seulement attirent l’attention sur cette question, mais encouragent directement l’action individuelle comme faisant partie de la solution. Nous avons chacun la responsabilité de prendre chaque jour des décisions qui réduisent les dommages et protègent la vie. La protection des forêts ne peut pas rester une solution oubliée.

TRADUCTION D’UN TEXTE ÉCRIT PAR ASHLEY SULLIVAN LE 22 JANVIER 2020 ET PUBLIÉ SUR  https://news.janegoodall.org/2020/01/22/dr-jane-goodall-commits-to-5-million-trees-in-2020-as-part-of-unep-campaign/

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous à la newsletter

A lire sur le même thème

L’HISTOIRE DE MOTAMBO, PARTIE II / III

...

Il a reçu des soins intensifs jour et nuit de la part du personnel vétérinaire de Tchimpunga et est resté deux mois en convalescence. Motambo a reçu des sédatifs ainsi que des antidouleurs pour soulager la douleur sévère qu’il subissait et pour éviter d’avoir des convulsions qui aura ...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.