Préservation de l'habitat des chimpanzés

L’équipe du Jane Goodall Institute au Sénégal est établie dans la Réserve Naturelle Communautaire de Dindéfélo, au sud-est du Sénégal, et dans les zones adjacentes en Guinée. C’est dans cette zone que vit une sous-espèce de chimpanzé d’Afrique occidentale : le Pan troglodytes verus.

La fragmentation et la perte d’habitat, résultat des activités humaines comme la déforestation, (coupe des arbres, création de champs de culture, incendies) sont les principales menaces dont souffrent les chimpanzés d’Afrique occidentale au Sénégal. Pour remédier à cela, le JGI oriente son action en 4 axes : la reforestation, la sécurité alimentaire, le développement durable et l’éducation.

Soutenir l’agroforesterie durable au Sénégal ?

Soutenez les projets de reforestation et de sécurité alimentaire du JGI au Sénégal

Soutenez les projets de conservation des forêts pour maintenir l’habitat des chimpanzés et améliorer la nutrition de la communauté locale.

Pourquoi soutenir l’agroforesterie durable au Sénégal?

Tout d’abord, pour aider à la sécurité alimentaire des populations locales, menacées par le réchauffement climatique, et pour aider à la conservation des chimpanzés en maintenant leur habitat. Il y a moins de 500 chimpanzés au Sénégal, de la sous-espèce la plus menacée.

La lutte contre la destruction des forêts passe par de nombreuses actions, comme la lutte contre :

  • la fragmentation des forêts due aux activités humaines,
  • la déforestation et l’extraction non-durable de ressources,
  • les feux de brousse,
  • l’augmentation de la densité et la divagation du bétail,
  • L’expansion de terres agricoles

Actuellement le Département d’Agroforesterie du Jane Goodall Institute au Sénégal travaille pour la restauration écologique des forêts, en faisant de la reforestation pour recréer l’habitat des chimpanzés, la régénération de champs de culture abandonnés, la limitation d’extraction de ressources naturelles dans les zones boisées, la formation sur l’augmentation de la productivité des cultures, et la création de haies vives, des pares-feux et des campagnes de sensibilisation sur développement durable. En même temps, le JGI appuie des projets de plantations productives pour la sécurité alimentaire de la population au Sénégal et en Guinée.

Le Jane Goodall Institute travaille en partenariat avec avec la Réserve Naturelle Communautaire de Dindéfélo (RNCD), les autorités locales et des autres organisations. En 2017, le JGI et l’organisation TFF ont travaillé ensemble pour planter presque 700 000 arbres au Sénégal et en Guinée.

 

La Station Biologique Fouta Jallon, inaugurée par le Dr Jane Goodall en février 2014, est le centre de recherche, de conservation et d’éducation du Jane Goodall Institute à Dindéfélo au Sénégal. La recherche sur place est liée à l’écosystème et à la biodiversité de l’Afrique de l’Ouest, particulièrement des chimpanzés et de leur habitat. Le complexe compte avec des pépinières et un jardin, et est également un centre de formation pour habiliter les acteurs locaux à l’agriculture durable et à la gestion forestière pour la sécurité alimentaire de la population locale.

Le travail du JGI au Sénégal 

Tout cela n’est pas possible sans vous

En faisant un don et en soutenant les projets du Département d’Agroforesterie du JGI, vous participez à la conservation de l’habitat des chimpanzés et à la sécurité alimentaire des communautés locales.

En soutenant ce projet, vous accompagnez les populations locales dans une transition écologiquement et économiquement vertueuse : ils deviennent les acteurs autonomes d’un monde durable!

Soutenir l’agroforesterie durable

Propulsé par HelloAsso