Mambou reçoit une visite inattendue

Mambou est arrivé à Tchimpounga en 2009. Lorsque l’équipe du sanctuaire a vu ce pauvre bébé chimpanzé pour la première fois, elle a été profondément choquée par son état déplorable.

mambou-ete-2015Mambou était extrêmement maigre, gravement malade et nécessitait des soins intensifs de toute urgence. Trop faible pour boire ou manger sans assistance, il a dû être nourri sous perfusion pendant trois semaines.

Fort heureusement, grâce aux soins prodigués par l’équipe vétérinaire et les soigneurs, Mambou a recouvré la santé et la joie de vivre. En pleine forme, il est devenu l’un des chimpanzés les plus populaires de son groupe grâce à sa personnalité charismatique et affectueuse. Candidat à une prochaine réintroduction sur le nouveau site du sanctuaire situé sur les îles du fleuve Kouilou, Mambou pourra bientôt se balancer dans la canopée et gambader librement avec ses camarades dans la forêt.

Chaque matin, le groupe de Mambou part se balader pour la journée dans une zone de forêt proche du sanctuaire. Ces sorties permettent aux jeunes chimpanzés d’apprendre à se débrouiller dans la nature, afin d’être autonomes lorsqu’ils pourront, un jour prochain, être rendus à la vie sauvage. En forêt, les jeunes apprennent à reconnaître différentes plantes comestibles, à grimper aux arbres et à découvrir les autres animaux sauvages. Mambou aime être en tête, et il est souvent le premier derrière la porte de son enclos, impatient de s’élancer à travers la savane pour la marche d’un kilomètre qui permet au groupe de rejoindre la forêt.
C’est un spectacle incroyable que de voir tous ces chimpanzés essayer de franchir la porte en même temps ! On se croirait presque sur un terrain de rugby ! Une fois que tout le groupe 4 est sorti de son enclos, les soigneurs s’efforcent de les maintenir ensemble pour la marche à travers la savane, en évitant qu’ils ne s’éparpillent aux quatre coins du sanctuaire. Cela ressemble à s’y méprendre à des instituteurs essayant de conserver l’attention d’une classe de maternelle… Comme les enfants humains, les jeunes chimpanzés ont beaucoup de mal à rester concentrés, ils sont si curieux ! Mambou et ses camarades adorent ce moment de la journée : ils se pourchassent inlassablement, se roulant dans les hautes herbes sur le chemin de la forêt. Mambou aime être toujours devant et file à travers la savane afin d’arriver le premier. Ce n’est pas toujours facile à gérer pour les soigneurs, obligés de surveiller les traînards qui folâtrent le nez au vent, tandis que Mambou, loin devant, n’a qu’un objectif en tête : atteindre la forêt !

Récemment, le groupe de Mambou a reçu une visite inattendue. Tandis qu’ils jouaient en forêt, les jeunes chimpanzés ont entendu des vocalisations d’autres chimpanzés venant du plus profond de la forêt. Ils ont immédiatement su qu’il ne s’agissait pas des voix de leurs amis du sanctuaire, mais de chimpanzés sauvages… ceux-ci habitent en effet la réserve de Tchimpounga, dans laquelle se trouve le sanctuaire. Ils se déplacent au gré de leurs besoins dans toute la réserve et s’installent parfois pendant quelques temps dans la zone de forêt qui sert de terrain de jeu à Mambou et ses camarades.

Ce jour-là, Mambou s’est immédiatement réfugié auprès d’un des soigneurs, et le reste du groupe n’a pas tardé à faire de même, en quête de sécurité. Après avoir compté les troupes, les soigneurs ont rapidement fait demi-tour et regagné le sanctuaire pour mettre les chimpanzés à l’abri. Comme à son habitude, Mambou présidait le cortège !

Les chimpanzés sont des animaux très territoriaux, et les membres d’un groupe essaient toujours d’éviter les interactions avec les autres groupes. De fait, une rencontre entre deux groupes peut dégénérer en une bagarre mortelle. Le personnel du sanctuaire prend toutes les précautions pour éviter une rencontre entre les jeunes chimpanzés du sanctuaire et des mâles sauvages adultes, qui pourraient les considérer comme des intrus sur leur territoire et les agresser. Ainsi, tant que les chimpanzés sauvages sont dans les environs, le groupe de Mambou ne sort plus en forêt et passe ses journées au sanctuaire, dans son enclos. La présence des chimpanzés sauvages peut durer plusieurs semaines, mais ils finissent toujours par se déplacer vers une autre partie de la réserve. À ce moment-là, Mambou et ses amis pourront retrouver leur terrain de jeu favori !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this pageEmail this to someone