Anzac a beaucoup grandi !

Anzac a beaucoup grandi et on ne peut désormais plus la considérer comme un bébé. Elle est maintenant un jeune chimpanzé et, compte tenu de sa vitesse de croissance, sera probablement un adulte de grande taille.

anzac-ete-2015Anzac a perdu un de ses bras, probablement blessée lors de sa capture par des braconniers lorsqu’elle était petite. Malgré son handicap, Anzac fait preuve d’une grande agilité en grimpant dans les arbres ou sur les structures en bois construites par l’équipe du sanctuaire pour les chimpanzés.

Elle a aussi un énorme appétit : très gourmande, elle est bien moins vite rassasiée que ses camarades du même âge et du même poids. C’est ce qui lui a permis de devenir forte et en bonne santé.

A peine voit-elle le personnel soignant arriver vers l’enclos avec les biberons de lait qu’elle se jette vers la porte pour attraper le sien avec sa main droite avant de le caler sous son aisselle gauche. Puis elle s’isole dans un coin pour le déguster tranquillement. Dès qu’elle a terminé, elle essaie de voler le biberon de ceux qui n’ont pas encore fini… Cela cause évidemment des problèmes, et les soigneurs doivent la surveiller et la tenir à distance des autres chimpanzés, afin de laisser ces derniers finir leur lait tranquillement. Naturellement, cela n’est pas du tout du goût d’Anzac qui se met parfois à pleurer, comme un enfant qui ferait un caprice. Le stratagème fonctionne parfois, et les soigneurs lui apportent alors un autre biberon pour l’apaiser !
La nouvelle occupation d’Anzac et de ses amis consiste à passer du temps avec « La Vieille », qui est actuellement le chimpanzé le plus âgé du sanctuaire et qui a été la mère ou la tante adoptive de presque tous les bébés nouvellement arrivés. L’un des jouets favoris des jeunes chimpanzés est une balle dont ils se servent pour jouer au football. Malheureusement, il arrive que cette balle atterrisse sur la doyenne du sanctuaire, qui n’apprécie guère, comme n’importe quel parent serait agacé lorsque son enfant lui envoit sans cesse la balle dessus… Anzac est futée : elle attend toujours que « La Vieille » s’écarte, fatiguée de se prendre des coups, pour récupérer la balle afin d’échapper aux remontrances !

Tous les jours, à condition qu’il ne pleuve pas, les plus jeunes chimpanzés sont amenés jusqu’à l’enclos du groupe 4 puis tout ce petit monde s’en va pour une balade en forêt. Ces sorties sont amusantes car les chimpanzés retrouvent avec plaisir de nombreux camarades, dont certaines femelles plus âgées qui adorent jouer auprès d’eux le rôle de grande sœur et les prendre sur leur dos.
Nous sommes en pleine saison des pluies, qui est propice à la propagation des maladies et Anzac a attrapé la grippe. Elle est actuellement sous la surveillance de notre équipe vétérinaire qui veille à ce qu’elle retrouve vite sa forme.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this pageEmail this to someone