5 bonnes résolutions inspirantes de Jane Goodall

2015-01-01-resolutions.jpg1. Faire de la protection de l’environnement une priorité de la vie quotidienne, car mêmes les plus petites actions s’additionnent :
« Vous pensez peut-être, Que puis-je faire? Je ne peux rien faire pour aider. Mais si un ou deux milliards de personnes commencent à faire les bons choix environnementaux, nous pourrons alors rentrer dans un monde nouveau, un monde que nous n’aurons pas honte de laisser à nos petits-enfants. »

2. Combattez la pauvreté là où vous êtes et dans le reste du monde. Ce n’est pas seulement la bonne chose à accomplir moralement, c’est surtout la chose la plus intelligente à faire écologiquement et économiquement parlant.
“J’ai très vite réalisé (dans mon travail) que nous ne pourrions pas sauver les chimpanzés si les personnes vivant autour de cette magnifique forêt n’avaient pas de quoi subvenir à leurs besoins essentiels. Voilà pourquoi nous avons mis en place nos programmes permettant de stopper la pauvreté et donner du pouvoir aux populations.
Ils sont maintenant devenus nos partenaires.”

3. Mangez moins de viande — ou, de préférence, plus du tout.
“La chose que la plupart des gens ne réalise probablement pas à propos du changement climatique, ce sont les dommages que nous causons en mangeant autant de viande.
L’élevage industriel et intensif est en train de détruire la planète.

4. Occupez-vous des jeunes de votre communauté. Ne perdez jamais espoir en eux.
“Le message le plus important que nous pouvons relayer aux jeunes est que chaque jour ils peuvent faire la différence. Il s’agit de les encourager à retrousser leurs manches et à passer à l’action. Quand des jeunes de 138 pays passent à l’action pour faire la différence, c’est du concret… Notre programme, Roots & Shoots est constitué aujourd’hui d’environ 150.000 groupes actifs (un groupe peut-être une école entière) – et ça, c’est énorme”.

5. Ne cessez jamais de chercher votre endroit bien à vous pour rêver — que cela soit la forêt tropicale la plus éloignée ou un coin bien confortable en face d’une fenêtre de votre maison.
“Mon endroit préféré en Afrique est Gombe…  telle que Gombe était à l’époque. J’aimais tellement me retrouver en plein milieu de cette forêt qui n’avait jamais été explorée. C’était magique !”.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this pageEmail this to someone